• BeezConsulting

Le visage féminin du leadership

Updated: May 9

Les femmes peuvent-elles briser le stéréotype du leadership tout en se positionnant comme leaders ?


Cela fait près de 30 ans que les femmes ont commencé à entrer sur le marché du travail et pourtant, nous avons à peine fait un pas en avant dans les conseils d'administration.


Les femmes représentent 50 % de la main-d'œuvre aux États-Unis, mais occupent moins de 5 % des postes de direction dans les entreprises américaines.


Malgré les avancées remarquables réalisées par la génération précédente de femmes, avons-nous brisé le plafond de glace ou l'avons-nous simplement fissuré ?


La pénurie de femmes dans les fonctions de direction est-elle due à la réticence des chefs d'entreprise à embaucher une femme ou à la réticence des aspirantes dirigeantes à adopter des rôles qu'elles se sentent mal à l'aise ou incapables de remplir ?


Il ne fait aucun doute que nous faisons des progrès et que nos dirigeantes ont accompli d'énormes transformations dans les styles de leadership adoptés aujourd'hui dans de nombreuses entreprises. Mais à quel prix ?


Les idées préconçues sur ce qu'est le leadership sont ancrées dans notre psyché collective, ainsi que dans les structures et les politiques sociétales.

Les prérequis pour décrocher un poste de haut vol sont implicitement d'être capable de travailler 12 heures par jour et d'être sur appel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cela suppose que quelqu'un d'autre sera là pour prendre le relais des responsabilités familiales.


Une autre difficulté à laquelle les femmes sont confrontées est que leur comportement dans les rôles de direction est défini différemment. Alors qu'un style directif est considéré comme nécessaire chez un homme, il est interprété comme agressif chez une femme. Un patron masculin qui pousse son équipe sera admiré pour ses exigences élevées, tandis qu'une femme sera qualifiée de dominatrice.


Voici un Ted Talk par Sheryl Sandberg sur ce sujet


Le rôle des dirigeantes au XXIe siècle


La recherche portant sur les rôles traditionnels de leadership montre que les leaders féminins et masculins ne diffèrent pas en termes d'efficacité globale.


Le défi pour les femmes qui assument des rôles de direction est de se réapproprier et de redéfinir les stéréotypes acceptés. Plutôt que de camoufler leur identité dans des rôles précédemment orientés vers les hommes, les nouvelles dirigeantes apportent leurs propres valeurs et principes au travail et redéfinissent ce que signifie être un leader au XXIe siècle.


Les valeurs que les femmes apportent à leur rôle de leader, que ce soit dans les conseils d'administration des entreprises ou dans les groupes de travail au sein des collectivités, sont la capacité d'imaginer de nouvelles façons de faire les choses et d'encourager les autres à les suivre.


À mesure que nous avançons, le style de leadership plus transactionnel et directif adopté auparavant par de nombreux patrons d'entreprise fait place au leadership transformationnel, un style qui englobe bon nombre des qualités vers lesquelles les femmes penchent naturellement..


Le leadership transformationnel repose sur la communication et un environnement de travail positif, où les gens sont inspirés et motivés pour atteindre les objectifs de l'organisation par le biais de l'esprit d'équipe. C'est là que les femmes excellent.

Des études ont montré que les femmes dirigeantes sont de meilleures communicatrices, ont de meilleures compétences sociales, sont plus tolérantes, plus disposées à s'adapter au changement, mieux organisées, plus aptes à motiver les autres et moins liées par les traditions sociales ; des compétences essentielles pour un leadership efficace.


Il a fallu 30 ans à la génération précédente de femmes pour briser le plafond de glace et déblayer le terrain pour que celles qui les ont suivies puissent voir clairement la direction à prendre. Il faut donc être réaliste : il faudra encore du temps aux femmes pour non seulement accepter, mais être acceptées, dans les rôles de direction en évolution qui leur sont proposés. Ce qui est clair, c'est que les nouvelles définitions du leadership offertes par les femmes sont une panacée dont on a désespérément besoin dans un monde de plus en plus étriqué.


Tout ce que nous pouvons espérer, c'est que cela ne prenne pas 30 ans de plus.






#CompétencesenLeadership #LeLeadershipCompte #BeezConsultingCH #LeadershipauFéminin #EmployeeDevelopmentdesCollaborateurs